LES NUITS DE PENÉLOPE. De son époux absent l'adorable profil, Toujours à ses doux yeux brillait comme une étoile. Mais pour tramer trois ans et sa ruse et sa toile Il fallait qu'elle eut un fier fil. (Odyssés Ch. II. Trad. indiscrète de Mr. Villemain).

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account