Macaire héritier-philantrope. – Vois-tu Bertrand, ma femme est morte ; mes droits à la succession sont contestables ; j’en offre un tiers aux pauvres, à condition qu’ils m’avanceront immédiatement le reste... .. ils ne toucheront pas un rouge liard !.... voilà comme je manipule les héritages !! – Bravo ! mon cher, si tu n’attrapes pas le prix Monthyon tu seras volé !

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account