LE RÉFUGIÉ POLITIQUE. Oui madame, je me présente comme Bélisaire, excepté que j'y vois clair et que j'ai perdu mon petit. Vous voyez en moi le généralissime des armées de terre et de mer du Prince de Monaco!.... Exilé par un tyran jaloux de ma gloire.... je ne vous demanderai pas une obole.. je préférais cinquante centimes!

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account