LE MARI (lisant):" nous étions mollement étendus sur la mousse odorante, les rayons de la lune perçaient les branches du Saule agité par la Brise du soir. Enivrés d'amour nous lançions au Ciel des Sermens qui retombaient dans nos coeurs." LA FEMME (à part) : Peut-on lire ces choses avec un bonnet de coton, et une boule comme la sienne!…..

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account