Le Perroquet. L’oiseau représenté ci-dessus est de l’espèce que les naturalistes désignent sous le nom de Perroquet à la houpe. C’est la plus bavarde. Ce volatile ne se contente pas, comme les autres perroquets, les sansonnets et les pies-borgnes, de répeter ce qu’il a entendu dire; il y ajoute encore de son crû, cequi fait un fort, vilain ramage. Personne n’est à l’abri de ses coups de bec, et sa proie peut d’autant moins facilement lui échapper qu’il a pour habitude de la saisir par les cheveux. Le Perroquet à la houpe écorche à la fois les mentons et les oreilles. En volant de maison en maison, il rase les réputations du quartier.

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account