Le Gobe-mouches. L’origine de cet animal se perd dans la nuit des temps. Dès qu’il y a eu deux êtres, créés sur la terre l’un des deux a été un gobe mouches. Son aspect n’a rien de séduisant. On le rencontre en tous lieux, mais surtout à Paris où son espèce a singulièrement crû et multiplié dans ces dernières années. Il fréquente particulièrement les passages, les boulevards, les quais, les places, et on le voit voltiger délicieusement le long des murailles affiches, pour y chercher pâture. C’est là qu’il gobe, avec une insatiable gloutonnerie, les diverses mouches connues sous le nom de: Demandes de gens à placer; - Assurances sur la vie contre les tuiles qui tombent; - Jeune Veuve de 50,000 f. de rentes à marier; - Société pour l’extirpation des cors, avec primes et frimes; - pâtes, sirops, pillules, etc, etc. Cette nourriture l’engraisse peu, tant s’en faut, et d’ordinaire après avoir rêvé toute sa vie de magnifiques châteaux, le Gobe-mouches s’en va mourir à l’hopital. – (Buffon, Histoire naturelle).

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account