La Fourmi. La fourmi bipède, de même que la fourmi multi-patter n’est pas prèteuse, c’est là son moindre défaut. Il y a toutefois cette différence que la première épargne, épargne en toute saison et ne consomme jamais, même à 90 ans elle économise encore pour ses vieux jours. Cette espèce de fourmi mène constament une vie misérable et toute de privation. elle finit par mourir, fort dépourvue, quoi qu’abondament pourvue d’ailleurs, en ordonnant une dernière épargne, celle de ses funérailles.

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account