A tous les cœurs bien nés que la patrie est chère !!...... Adieu pays des arts et des briquets phosphoriques....... Adieu terre ingrate qui chasse tes enfans, qui les exile, qui les persécute... adieu !!!... je porte ailleurs mes pénates mon industrie et mes capitaux...... mais je te laisse mon cœur...... prends garde de le perdre.......

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account