Oui, mon oncle, mon vertueux oncle, je fus dissipateur, joueur, débauché, j’eus bien des torts, en un mot, je fus léger : mais vous êtes malade, très malade, les médecins vous abandonnent........ J’accours, je tombe à vos pieds, je jure..... tout ce que vous voudrez et je ne vous quitterai qu’à la mort, mon bon oncle, mon excellent oncle ! Embrassons- nous et que cela finisse. Macaire, légataire universel, fait jeter son cher oncle dans la fosse commune.

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account