A Naples - Mazza, mon ami Mazza....., ne vois-tu rien venir?...... - Sire, je ne vois que le soleil qui chatoye et que la vague qui vaguoye..... - J'aime encore mieux ça que de voir venir la poudre qui poudroye!

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account