Pierre Leroux osant apostropher le demi-dieu Barrot. Pierre Leroux ayant exposé à la tribune ses doctrines sociales, non moins embrouillées que ses cheveux, reçoit des poignées de mains de ses amis qui, de la sorte, ont l'air de l'avoir compris.

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account