- Ainsi donc, quoique j'vous avoue, entre nous, qu'cest moi qu'a volé la toquante au père Jérôme, vous n'mabandonnez pas pour ça!.... - Eh! mon cher voleur.... vous connaissez bien mal mon coeur.... s'il n'y avait plus de filous il n'y aurait plus d'avocats..... maintenant que je suis bien certain que c'est vous qui avez fait le coup.... je plaiderai l'alibi!...

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account