- Écrivez, monsieur le notaire: "Je lègue toute ma fortune à l'Académie des sciences morales pour que chaque année on décerne un prix de vingt mille francs à l'auteur du meilleur éloge de la bienfaisance en général et de ma bienfaisance en particulier. -- Mais vos héritiers naturels... vos pauvre parens? - Oh! j'ai songé à leurs droits sacrés... je ne veux pas que leur qualité les empêche de se mettre sur les rangs pour gagner les vingt mille francs, et je les autorise formellement a concourir à faire mon éloge!...

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account