LA CAROTTE DE L'ÉLECTION. Mon cher ami, ne croyez pas que je vienne vous demander votre voix, je respecte trop l'indépendance des opinions; c'est madame la baronne qui m'a dit: Allez voir ce pauvre Galouzot; dites à sa petite femme qu'elle me néglige; que je lui en veux, informez-vous de leurs délicieux enfants et dites que je veux absolument les avoir à diner.

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account