UN MAGASIN DE MODES. Un beau matin, une foule de femmes se sont avisées en Chine, de revendiquer les droits de l'homme, et aussitôt bon nombre d'hommes ont profité de l'occasion pour usurper les emplois de la femme. - Dans la capitale de l'Empire surtout, on ne voit plus que Chemisiers, Modistes mâles, Couturiers pour robes etc. etc., à Pékin on s'est déjà quelque peu fait à ces usages et à ces visages saugrenus, mais les étrangers qui entrent dans ces singuliers magasins, ne peuvent s'empêcher de s'écrier: ah! quels drôles de chinois!

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account