PUDICITÉ CHINOISE. Les chinois adorent la décence et proscrivent impitoyablement toutes les danses immodestes introduites par les tartares sous les noms de Kan-Kan, Ka-chu-cha et cetera, il n'en est qu'une, une seule, la plus voluptueuse, la plus lascive de toutes, une qui livre la femme aux étreintes d'un jeune homme, une qui trouble et enivre les sens, celle-ci un chinois l'interdit rigoureusement à ses filles et ne la permet.... qu'à sa femme!

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account