LA JUSTICE CHINOISE. Les avocats chinois se démènent si fort, prennent tant de poses oratoires que les magistrats, pour n'être pas distraits par les gestes de la défense et ne rien perdre de ses argumentations, se livrent généralement à quelques travaux manuels, l'un taille son bureau à coup de canif, l'autre dessine des bons-hommes sur papier timbré ou confectionne des cocottes; d'autres ont recours à un moyen plus efficace, ils ferment les yeux et tombent dans un profond recueillement dont l'huissier qui crie silence! de toute sa force, a grand'peine à les tirer... c'est pour cela qu'on représente la justice chinoise un bandeau sur les yeux.

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account