LE PASSE-PORT. L'étranger qui visite la Chine est soumis à une formalité indispensable; il reçoit un chiffon de papier sur lequel est écrit l'âge qu'il veut accuser, la profession qu'il dit exercer et le lieu qu'il lui plait d'assigner à sa naissance; tout cela suivi d'un signalement qui s'applique indistinctement à tout le monde, après quoi, moyennant 2 francs, le gouvernement Chinois est censé lui prêter secours et assistance pendant un an.

DSpace Repository

Files in this item

This item appears in the following Collection(s)

Search BIR


Browse

My Account